dans Conférences, Digital, Geek, SEO, Tous les articles

10 choses à retenir du SEO Dreamteam Podcast #liveSEO

Laurent Bourrelly (aka ‘seo rockstar’) a organisé hier 5 Février un podcast live centré sur le SEO, et réunissant une dreamteam rarement vue :

  • Paul Sanches aka SEOblackout
  • Kevin Richard aka 512Banque
  • Matthieu Gheerbrant aka Black Melvyn
  • Olivier de Segonzac aka Seg
  • Rudy Som aka Discodog
  • et Laurent, évidemment.

Je ne pense pas me faire d’ennemis en disant qu’il s’agit des meilleurs référenceurs français. 2h de Hangout, beaucoup de paroles, d’idées, et de retours sur expérience. Au final, qu’est ce que j’en retiens ?

 

L’âge d’or

  • 1- On distingue aujourd’hui une « période d’or » pour le SEO. Jusqu’à 2010 environ. Le spam y était très lucratif. Il était facile selon eux de pouvoir ranker très haut, et très vite (Rudy mentionnait la création de 120 sites en 15mn)(puis le blacklistage de ces 120 sites d’un coup 🙂
  • 2- Les mises à jour progressives d’algorithme de Google (Pingouin, Panda, etc) n’ont pas eu l’air d’ennuyer grand monde. Mise à part la mise à jour PayDay Loan (2014), centrée sur certaines requêtes extrêmement concurrentielles.

 

Le SEO Aujourd’hui

  • 3- Les profils des intervenants sont très hétérogènes (indépendants, chefs d’entreprise, tech, marketers, agences), mais ils ont un point commun incroyablement visible : la curiosité. Et donc l’envie d’avancer en continu, de découvrir de nouvelles choses. Le SEO rassemble + autour de son état d’esprit que par sa définition.
  • 4- « Contrairement à il y a 10 ans, il faut être une chèvre pour arriver à faire un site non-référençable« . Le problème s’est déplacé : l’enjeu n’est plus de rendre son site crawlable (tout le monde utilise wordpress à minima, le niveau d’exigence est monté), mais de se différencier de tous les autres sites : crawl fin, recherche universelle, linking
  • 5- La tendance SEO pour 2015 ? L’extension du linkbaiting. Google n’autorise plus les liens arrangés, il faut donc faire créer naturellement des liens. Comment faire parler de soi? On rejoint les concepts marketing, comm, et relations presse IRL : en prenant partie publiquement, en étant controversé (spéciale dédicace à la campagne rueducommerce « interdit aux femmes »), etc.
  • 6- Avec la recherche universelle, google multiplie les types de résultats (actu, images, maps, etc), et cela peut être une opportunité pour ranker. Laurent conseille par exemple de donner à Google le type de réponse qu’il lui manque sur une requête donnée, lui donner exactement ce dont il a besoin. Il lui manque une actu? Donnons-lui une actu et permettons lui ainsi de compléter sa SERP.
  • 7- Chacun des intervenants a commencé seul, « geek », à trafiquer des sites. Ce qu’ils sont devenus aujourd’hui me semble représentatif du marché actuel du SEO :
    • Indépendant underground : certains comme Matthieu sont indépendants, discrets, et conseillent des grands comptes
    • Personnages publics : Laurent par exemple a sa boite aussi, mais il mise (joue?) beaucoup avec son image de marque. Comme une signature. (et cet évènement en est un bon exemple)
    • Grosse agence : Olivier a monté Reseoneo et il a 40 (50?) personnes. Le périmètre de travail s’est élargi au marketing, conseil en stratégie, etc. Idem pour Rudy, dans un milieu différent (il emploi + de 100 personnes, france et offshore).
    • Logiciel : Kevin publie notamment SEOberver, outil de monitoring. Il construit des outils pour ce marché.
  • 8- Malgré tout, de petits spots de spam sont toujours là, et anticipent la réaction des moteurs. Ca a parlé de google images, de google actu pour nike, mais aussi de Linkedin (là, je ne mets pas le lien!)

 

Quel avenir pour le SEO ?

  • 9- Le SEO évolue à grand pas. A court terme, il a beaucoup été question de linkbaiting, de contenu propre et régulier. Mais juste derrière cela, on évoquait surtout des concepts de marketing, d’actions de comm, de stratégie, de RP. Comme l’a dit un des participants « Le SEO sera surement englobé progressivement par le marketing ». Entièrement d’accord. Le SEO est un canal, crée pour combattre 1 acteur. Mais tout cela évoluera : de nouveaux acteurs apparaissent (facebook, etc), de nouveaux combats apparaitront aussi, avec de nouveaux noms pour les désigner.
  •  10- Enfin, quelques phrases en vrac issues de la conférence (désolé, je ne me souviens plus des sources exactes) :

« les SERPS ont tendance à s’unifier, ce que je vois à la télé, je le retrouve dans Google, le web devient un gros minitel, à péage »

« Le référencement, c’est surtout de la séduction ! »

« Un bon SEO c’est celui qui arrive à faire passer les précos »

« le terrain de jeu SEO s’est déplacé sur les réseaux sociaux/contenus, aujourd’hui on titille l’émotionnel & cherche l’intérêt »

« le 1er exemple de production de contenu utile à visée commerciale c’est le serrurier qui distribue des magnets avec les numéros utiles »