dans Digital, Geek, Innovation, Tous les articles

Amazon Echo, ou l’arrivée du marketing dans votre salon

 

Amazon a annoncé par surprise il y a quelques jours l’arrivée de son nouveau produit, baptisé « Echo ».
Ce grand cylindre noir, de la famille des objets connectés, a pour vocation de devenir l’assistant personnel familial. On l’interroge, il répond. Aussi simple que ça. Hormis les traditionnelles fonctionnalités (météo, musique, news), Echo semble proposer une expérience + profonde (comment s’épelle ce mot? aide à la recette de cuisine? etc), à la manière d’un Siri ou de l’assistant Android.

Évidemment, puisque c’est un produit Amazon, la possibilité de penser à n’importe quoi et de l’ajouter à sa liste de course se fait en 2 clics mots.
Et c’est là le véritable enjeu de l’Amazon Echo. Amazon est un supermarché mondial, où l’on peut tout trouver. Au delà des achats classiques, Amazon met en place depuis quelques années de nouveaux moyens de recourir sans cesse à son magasin : les listes d’envies, les ‘widgets’ à insérer sur n’importe quel site web, les appli « découvertes » (« Amazon windowsplace », pour favoriser les achats spontanés), son récent test Amazon Dash permettant de faciliter les achats récurrents, et maintenant son Echo.

 

Amazon est partout sur le web…mais sur le web uniquement. Amazon n’existe pas dans le monde physique -pas de magasin-, et surtout Amazon n’est pas dans votre quotidien. Difficile de pénétrer chaque salon lorsque l’on existe que sur la toile. Et pourtant, 29% des acheteurs Amazon ne visitent le site qu’à partir d’un smartphone*. De quoi donner des ailes aux envies d’Amazon d’arriver jusqu’à votre canapé. C’est le test du FirePhone, le téléphone made in Amazon. C’est aussi le sujet d’Echo.

Coté utilisateur, le besoin d’un assistant personnel est pertinent. Cela a toujours été le sujet de la technologie. Par fun d’une part je pense, puis par besoin. Se faire aider dans les taches récurrentes, administratives, est un besoin à assouvir. L’assistant vraiment personnel étant la tache des smartphones, Amazon a orienté son besoin coté « famille », et c’est une bonne idée. Chaque membre de la famille peut l’utiliser…et chacun est un consommateur potentiel.

Coté sécurité, oui, il y a des questions à se poser. Une marque proposerait de placer un micro dans votre salon, afin de mieux comprendre vos habitudes de consommation, nous la laisserions sur le palier. Amazon, via un objet sympa, bien markété, va tenter ce coup de force.
Qu’est ce que Echo enregistre réellement? Est il vraiment coupé lorsqu’on ne lui parle pas? Quelles sont les données partagées avec Amazon? Ces questions seront des points importants à tester, une fois le produit en main. Même si Echo n’amène pas de nouveau risque (Que continue de faire votre iphone lorsqu’il est eteint?), le tryptique objet connecté/cloud/données personnelles reste un sujet sensible.

 

Rien de flippant néanmoins –comme le titrait Rue89-, juste un nouveau produit a double objectif : 1 pour l’utilisateur, et 1 autre pour l’entreprise.

*Source